En français

Centre Culturel Hongrois de Genève

Le Centre Culturel Hongrois de Genève a comme but principal de faire vivre la culture hongroise en Suisse ainsi que de la faire connaître aux habitants suisses et internationaux de la région Genevoise.

Genfi Magyar Kulturális Központ logo 27

Monsieur Zoltán Szabó a commencé à réaliser son projet culturel dans les années septante, à partir de sa propre collection de livres et des donations des hongrois, établis non seulement en Suisse, mais dans toute l’Europe. La collection représente quelque 26.000 livres en langue hongroise, ou encore des thèmes hongrois traités dans d’autres langues. Pendant plus de trente ans la bibliothèque a fonctionné tous les jours (samedi et dimanche compris) entre 9h et 19h, grâce au travail et de la générosité de Monsieur et Madame Szabó, dont vous y trouverez un article détaillé.

genfi-magyar-konyvtar-logo-04

Lorsqu’en 2010, à la fin de vie de M. Szabó, nous avons compris que nous ne pouvons pas laisser perdre sa collection de 26.000 tons, nous avons établi le Centre Culturel Hongrois de Genève, une association fonctionnant selon la loi suisse. Nous étions obligés de chercher un nouvel endroit  pour les livres ainsi que pour les futurs événements culturels, au lieu de la villa luxueuse de 180 m2 qui avait été mise à notre disposition grâce à la générosité de la famille Szabó. En raison des prix immobiliers genevois, nous devions nous contenter d’une pièce moins conséquente ce qui impliquait également le manque de la place pour une grande partie des livres. Tout de même, ils ne sont pas perdus : nous avons organisé leur envoie d’une part à Csenger chez la Fondation O’sváth György, d’autre part dans des écoles hongroises du sud des Carpates en dehors de la Hongrie. Nous avons gardé en priorité des « hungarikums », c’est-à-dire les « spécialités » de la littérature hongroise, ainsi que les nouvelles publications de nos jours, mais également les œuvres ayant un lien avec Genève ou la Suisse : constituant l’héritage culturel des hongrois vivant en Suisse.

könyvtár

Nous continuons le travail admirable de notre prédécesseur renommé, dont la bibliothèque a été non seulement une collection impressionnante de la littérature hongroise même au niveau européen, mais elle servait également en tant qu’une vraie agora de culture. On y organisait des soirées culturelles de divers thèmes socio-politiques, des spectacles de théâtres, de plus, les communautés catholiques et protestantes hongroises y organisaient leurs séances d’étude de la Bible. En outre, la bibliothèque donnait lieu aux premières répétitions du groupe folklorique Pannonia – Danses Hongroises ; de surcroît, le Bulletin des hongrois de Genève est également né entre ces mures. Pour finir, l’Association Hongroise de Genève, ainsi que deux associations protégeant des minorités dans des pays limitrophes de Hongrie, fonctionnaient dans les salles de la bibliothèque pendant plusieurs années.

bejarat

Notre centre culturel – où fonctionne le reste de la bibliothèque avec la possibilité „d’emprunt libre” – est capable d’accueillir une vingtaine de personnes pour des projections de films, des discussions de table ronde, des présentations de différentes sortes pour tout le monde qui aimerait organiser des événements collectifs. De plus, notre contrat de location comprend la possibilité d’utiliser une salle plus importante en haut de notre salle permanente, qui par contre, peut donner lieu à des occasions ou réunions plus conséquentes avec une soixantaine de participants, tels que les soirées dansantes, les repas ou encore les marchés. Pour des spectacles de théâtre, des concerts, des festivals de film, ou des expositions de grand volume, nous louons des salles dans le centre-ville de Genève.

Durant l’année académique 2016/2017 nous avons de nouveau reçu une boursière du Programme Kőrösi Csoma Sándor, qui nous aide à augmenter notre visibilité en organisant des événements de toutes sortes, qui seraient intéressants pour les âges très variés. De plus, elle est présente dans de nombreuses institutions hongroises à Genève dans le cadre de sa bourse,  en vue de pouvoir les lier entre elles.

  • Depuis septembre 2016, le Centre Culturel Hongrois de Genève a organisé une soirée sur l’histoire et la géographie changeante de la région qui s’appelle « Felvidék », au Nord de la Hongrie.
  • Ensuite, étant donné que l’année 2016 a été consacrée à commémorer l’œuvre d’Áron Márton, un évêque hongrois de Transylvanie, le vice-président de la Mission Catholique Hongroise de Genève a accepté notre demande de donner une présentation sur son parcours.
  • Un dimanche après-midi début octobre, nous avons projeté une conte hongroise aux enfants, qui constituait la première occasion d’une série de projection.
  • Après, un flûtiste hongrois, qui était en Suisse en tant que participant de la Côte Flûte Festival, nous a honoré avec un concert magnifique.
  • Le reste du mois d’octobre nous avons préparé le jubilé de la révolution hongroise de 1956. Avec la Mission Catholique et la Communauté Protestante Hongroise nous avons organisé une journée commémorative à laquelle nous avons contribué avec une exposition de photos rappelant la répression terrible et la fuite des milliers de personnes. Nous avons également projeté un court métrage qui documentait l’ambiance des années 1950s sous le communisme, et la carrière de Ferenc Puskás, footballer hongrois de renommée mondiale.
  • Toujours dans le but de commémorer la révolution de 1956 ainsi que de faire connaître notre histoire aux populations genevoises, nous avons organisé deux projections de film dans les Cinémas du Grütli dans le centre-ville. Ces deux soirées n’auraient pas pu avoir lieu sans le support financier et technique de la Mission Permanente de la Hongrie auprès des Nations Unies à Genève, que nous remercions vivement pour leur soutien.
  • Fin novembre, nous avons relancé le Café Littéraire qui avait été mis en pause pour des raisons inconnues. Nous avons commencé par un des livres de Magda Szabó, écrivain, poète et traductrice littéraire hongroise connue du 20ème siècle.
  • Pour attirer un peu plus la jeunesse, un samedi soir nous avons organisé une soirée Karaoke au Centre Culturel, où les tubes des années soixante mais également les chansons préférées d’aujourd’hui étaient sur la liste des choix.
  • Avec l’approchement des fêtes, nous avons initié un marché de Noël hongrois pour la première fois dans la capitale internationale, qui a eu un très grand succès.

 

Statuts du Centre Culturel Hongrois de Genève

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés

Mentés